Asia 85 – You cannnnnn’t

Concentration // Chiang Mai, Thailande

Je me sentais bien. Certes, le Sanssong y était pour quelque chose, mais pas seulement. Les centaines de lanternes flottaient tranquillement dans le ciel, telles une multitude d’étoiles oranges. Sur le ponton du Riverside, on parlait, souriait, buvait, sans trop savoir quel était le sujet ou qui était la personne en face. Une chose était sûre : on se sentait bien; je me sentais bien. Pour une première nuit à Chiang Mai, cela débutait plutôt bien.

Ail, poulet, tofu, oeuf, sucre, fish sauce, oyster sauce, soja, nouilles. Tous les ingrédients étaient réunis devant moi et j’étais excité à l’idée de cuisiner mon propre Phad Thai. Ce plat était devenu part intégrante de mon régime quotidien, principalement pour le petit déjeuner. Je n’avais jamais utilisé un wok auparavant et quelle erreur ! Salé, croquant et fondant. J’étais en train de goûter le chicken cashew nut que mon wok venait de créer. Et cela ne faisait que confirmer (pour la centième fois environ) que la cuisine thai était définitivement l’une des meilleures au monde. Loy Krathong et lanternes occupaient la fin d’après-midi. Et alors que l’on entrait à Fabric, la nuit ne faisait que commencer.

Il faisait très chaud et je transpirais à grosses gouttes. Ce qui était complètement normal puisque je me trouvais dans un sauna. C’était la deuxième fois depuis le début de mon voyage que je m’autorisais un petit luxe. Au quatrième étage d’un grand hôtel de Chiang Mai reposaient une piscine extérieure, deux saunas, un hammam et un jacuzzi. Le tout était fortement agréable et permettait d’évacuer le surplus d’éthanol de la veille. Et en Thailande comme partout, le luxe avait un prix. A Chiang Mai, cela équivalait à 4€. Parfois, il fallait s’avoir s’accorder de petites folies.

Cela avait le goût d’un lendemain de grosse cuite. Et pourtant, la soirée n’avait pas été exagérée. C’était plutôt l’accumulation des soirées précédentes qui pesaient sur moi;  sur mon foie et mon estomac pour être plus précis. Il était temps de changer d’endroit et surtout de régime nocturne.

On avait beau se promettre des choses, il était difficile de résister à l’appel de sirènes nommées Wisdom, Bebop, Monkey Magic et Bamboo. Et lorsque l’on apprenait que Bar était leur nom de famille, on pouvait facilement imaginer la suite. Bref, tout le monde était plus que bien. Certes, Pai c’était aussi sa nature photogénique et ses cascades rafraîchissantes facilement accessibles en scooter; ses pains pita dégoulinant de beurre à l’ail; ses shots de wheat grass ou son poulet foie à l’ail. Mais l’on avait tendance à l’oublier entre deux soirées.

Pour résumer cette semaine, une liste incohérente et désordonnée était nécessaire : Lucinda, Gary, Paul, Kelly, Bayoush, Alex, les néerlandaises (We love the Dutch !!!), Sanssong, Rooftop, Riverside, Fabric, hammered, Helen, les irlandais, les autres hollandais (Yes, we love the Dutch!!), les français, Happy House, Sony et Birkenstock (?!). Bref, un vrai bordel.

Couleurs dans le ciel // Chiang Mai

Choix des ingrédients // Chiang Mai

Sorti de prison // Chiang Mai

Tout juste sorti de prison // Chiang Mai

Future étoile // Chiang Mai

Paul Wolf // Chiang Mai

Toujours plus d'ingrédients // Chiang Mai

Ca se la pète grave // Pas loin de Pai, Thailande

Autoportrait // Autour de Pai

Premier arrivé ! // Pai

Chat de casseroles // Pai

Power nap // Pai

Scène typique à Pai // Wisdom Bar, Pai



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s