Tago 51 – Direct Feeling

Surfin USA à 20:30 // Bodø, Norvège

Surfin' USA à 20:30 // Bodø, Norvège

Les différentes discussions que nous avons depuis un moment sont très intéressantes. Evidemment, le fait que Merete et Susanne soient sympas, intelligentes et jolies y contribue pas mal. Mais ce n’est pas pour cela que j’aime Trondheim. Les vingt minutes de marche de la gare à l’hostel ont suffit à me convaincre. Cela m’a fait la même chose avec Amsterdam. J’ai tout de suite eu un bon feeling rien qu’en me balladant dans les rues. Et ce ne sont pas les huit différentes sélections de bière posées sur le plateau qui vont me contredire. Non, je n’aime toujours pas la bière. Je socialise.

Cela fait dix minutes que le train Dombas – Andalsnes vient de démarrer. Le trajet est réputé pour être magnifique. Je suis donc légèrement déçu de la grisaille persistante. Et tout d’un coup, comme par magie, les nuages se dispersent et le soleil illumine la vallée. Le train se faufile entre les vallons, passe au-dessus des rivières et traverse les montagnes. Comme prévu, le paysage et à couper le souffle. Le train passe devant Trollveggen, le plus grand mur de montagne vertical d’Europe. L’expression peut sembler bizarre (on a rarement vu une montagne horizontale) mais lorsque l’on se trouve au pied, le Mur du Troll prend tout son sens. Ce sont 1800 mètres pratiquement verticaux qui se dressent devant moi. A cet instant précis, la nature semble gigantesque, puissante et imperturbable. Mais elle est à la fois calme, chaleureuse et souriante. Je ne sais pas si le fait de regarder Hauru no ugoku shiro devant ce paysage contribue à mon humeur, mais une chose est sûre : je me sens bien.

On est arrivé au col de Trollstigen. Je prends des photos. Je fais plusieurs essais et suis content du résultat en noir et blanc. Ma montre indique 16:03, ce qui signifie qu’il est 15:59. Je me dirige donc tranquillement vers le bus qui se trouve cent mètres plus loin. Je le vois démarrer. Je commence à courir en tenant mon pantacourt de la main gauche et en agitant mon appareil photo de la main droite. Une vague de soulagement commence à me submerger alors que le bus met son clignotant. Mais cette vague se brise aussitôt lorsque le bus accélère et disparaît au premier virage. Trois français qui étaient dans le même bus m’ont rejoint. Nous nous regardons, ébahis. Putain, le bus est parti sans nous !

They are asleep // Trondheim, Norvège

They are asleep // Trondheim, Norvège

La Cathédrale // Trondheim, Norvège

La Cathédrale // Trondheim, Norvège

Vue du vieux pont // Trondheim, Norvège

Vue du vieux pont // Trondheim, Norvège

Ca en fait des mouettes // Trondheim, Norvège

Ca en fait des mouettes // Trondheim, Norvège

Cétait vachement plus pentu vers la fin // Andalsnes, Norvège

C'était vachement plus pentu vers la fin // Andalsnes, Norvège

Vue densemble den haut de Nesaksla // Andalsnes, Norvège

Vue d'ensemble d'en haut de Nesaksla // Andalsnes, Norvège

Cest plutôt joli // Andalsnes, Norvège

C'est plutôt joli // Andalsnes, Norvège

Arrivé en haut juste pour mon anniversaire // Andalsnes, Norvège

Arrivé en haut juste pour mon anniversaire // Andalsnes, Norvège

Cest à cause de cette photo que jai râté le bus // Col de Trollstigen, Norvège

C'est à cause de cette photo que j'ai râté le bus // Col de Trollstigen, Norvège



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s