Asia 8 – Il était temps !

Bouddha à Bulles // Batu Caves, KL, Malaisie

Bouddha à Bulles // Batu Caves, KL, Malaisie

N’ayant pas eu facilement accès à Internet cette semaine, le blog est un peu à la traîne. Pour rattraper cela, voici un rapide résumé de chaque jour. J’ai pris pas mal de vidéos, d’où le manque de photos.

Jour 1 – Seize euros de l’heure. C’est ce que m’a coûté mon vol Londres – Kuala Lumpur. Je suis donc surpris de voir que l’avion n’est pas en carton et qu’il y a bien un moteur pour chaque aile. Treize heures plus tard, je me trouve au Red Dragon dans China Town. Et il était temps ! Non pas que le vol était long mais l’ambiance « voyage baroudeur » me manquait : l’hygiène douteuse; les prix spéciaux touristes; les repas traditionnels pour le prix d’un demi-kébab; les transports plus qu’aléatoires; les gens à la fois réellement gentils et serviables et à la fois hypocrites et faux; Internet difficilement accessible; les réservations inutiles; l’eau non potable; en gros, le désordre général du voyage me manquait. L’Europe était trop propre, trop prévisible. C’est donc reparti pour quatre mois de bordel !

Jour 2 – Pour ma première journée à Kuala Lumpur (KL pour les intimes), je me suis baladé aux Batu Caves, j’ai dîné au milieu des locaux dans China Town et j’ai pu apprécier la beauté nocturne des Tours Petronas.

Jour 3 – Alors que je demande mon chemin à un jeune Malaisien, ce dernier me demande d’où je viens. Après lui avoir répondu, il se met à parler français avec un accent que je connais que trop bien. Oui, ce petit homme me parle marseillais ! Normal après avoir étudié quatre ans à Marseille. C’est à la gare de Pekeliling que je rencontre Joe, Mani et Otari (à défaut de savoir écrire son nom). A ce moment là, je ne savais pas que j’allais les revoir, non pas une, mais plusieurs fois.

Jour 4 – Arrivé à Taman Negara, j’ai tout de suite voulu m’éloigner de l’entrée du parc, beaucoup trop touristique à mon goût. J’ai donc décidé de passer la nuit dans Bumbun Blau, un poste d’observation pour animaux, 3,5 Km à l’intérieur de la jungle. D’après le registre, il devait y avoir quatre polonais dans la cache. Mais ils ne sont jamais venus et je me suis donc retrouvé tout seul, toute une nuit, au milieu de la jungle.Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie. Les cinq sangsues qui se sont amicalement attachées à moi sont complètement dérisoires à côté des bruits de la nuit dans la jungle. Tout simplement génial. Et je ne suis pas ironique.

Jour 5 – De retour à Jerantut, je demande mon chemin à trois jeunes malaisiens. Sans attendre, l’un d’eux me propose de m’amener à mon hostel. Cinq minutes plus tard, je dépose mes affaires dans ma chambre. La soirée est agréablement passée avec Sandrine et Camille, autour de nouilles et Tigers.

Jour 6 – Après les avoir vu à Taman Negara, je ne suis même pas surpris de retrouver mes trois allemands dans le bus en direction Kuala Besut, avec pour destination Perhentian Kecil. Après avoir perdu cinq vertèbres dans le speed boat de liaison entre le continent et l’île, je dîne et passe ma soirée en compagnie du trio habituel et deux irlandaises. S’en suit un bain de trois heures du matin dans la mer de Chine méridionale; la classe. Je dois avouer que c’était beaucoup moins la classe lorsque trente minutes plus tard, je manquais de marcher sur un lézard de 2m en sortant de la douche.

Jour 7 Malgré un levé difficile, la journée fut l’une des meilleurs de ma vie d’un point de vu marin. Le programme était simple : cinq heures de snorkeling (plongée libre dans la langue de Molière) durant lesquelles j’ai pu jouer avec des tortues, des requins à pointes noires de 1m50, des napoléons, des coraux et des poissons multicolores. Le plus impressionant c’est que le tout était à portée de tuba.

Jour 8 – Après avoir attendu le train à la gare de Wakaf Baharu pendant cinq heures, je suis agréablement surpris pas le confort des couchettes. Je ferme les yeux. Demain, lorsque je les ouvrirai, je serai à Singapour.

Chillin at Batu Caves // KL, Malaisie

Chillin' at Batu Caves // KL, Malaisie

Mélange // Batu Caves, KL, Malaisie

Mélange // Batu Caves, KL, Malaisie

Pot-Pourri // KL, Malaisie

Pot-Pourri // KL, Malaisie

Petronas 1 // KL, Malaisie

Petronas 1 // KL, Malaisie

Petronas 2 // KL, Malaisie

Petronas 2 // KL, Malaisie

Petronas 3 // KL, Malaisie

Petronas 3 // KL, Malaisie

Cest parti pour Taman Negara // Malaisie

C'est parti pour Taman Negara // Malaisie

Kuala Tahan // Malaisie

Kuala Tahan // Malaisie

Cest lheure de la douche // Kuala Tahan, Malaisie

C'est l'heure de la douche // Kuala Tahan, Malaisie

Heureusement que le chemin est indiqué ... // Taman Negara, Malaisie

Heureusement que le chemin est indiqué ... // Taman Negara, Malaisie

Bumbun Blau, Maison des horreurs // Taman Negara, Malaisie

Bumbun Blau, Maison des horreurs // Taman Negara, Malaisie

Dans le port de Kuala Besut // Malaisie

Dans le port de Kuala Besut // Malaisie

Speed Boat option fracture de vertèbres // Perhentian Kecil, Malaisie

Speed Boat option "fracture de vertèbres" // Perhentian Kecil, Malaisie

Les pieds dans laquarium // Perhentian Kecil, Malaisie

Les pieds dans l'aquarium // Perhentian Kecil, Malaisie

Tranquille Nabil

Tranquille Nabil // Perhentian Kecil, Malaisie

Pêcheur // Perhentian Kecil, Malaisie

Pêcheur // Perhentian Kecil, Malaisie

Direction Singapour en classe Superior // Dans le train, Malaisie

Direction Singapour en classe "Superior" // Dans le train, Malaisie


Intermède – Bande Annonce

Comme pour l’Amérique du Sud, j’ai décidé de faire une petite vidéo de mon voyage en Europe du Nord. La qualité est meilleure en cliquant sur HD et en mettant la vidéo en plein écran. Allez, c’est pas tout ça, mais il faut y retourner.


Tago 59 – C’est fini

Lonely Boat // Balestrand, Norvège

Lonely Boat // Fjaerland, Norvège

Emmitouflé dans mon sac de couchage, je m’apprête à passer ma première nuit à la belle étoile. En effet, la tente est déjà juste pour trois, alors pour quatre…

Le bus nous a oublié et nous faisons donc du stop. Deux couples norvégiens, deux polonaises et un belge et un néérlandais plus tard, nous arrivons à Geiranger, deux heures après le bus. Evidemment, le ferry que je devais prendre est parti; et c’était le dernier. Le camping est complet et les hôtels hors de prix. Il fait chaud et il ne pleut pas. C’est décidé : ce soir, c’est vision panoramique sur le ciel norvégien, avec vue sur fjord. Il y a pire.

Le ferry Balestrand – Bergen est bondé. Et ce ne sont pas de simples touristes. Ils sont vieux, français, allemands, italiens ou espagnols en tours organisés. Ils parlent fort, se plaignent tout le temps, ne respectent rien et ne connaissent pas l’anglais. Je vais à l’extérieur. Le bateau va vite et le vent souffle fort. Il bat mon visage et il est difficile de lutter contre la puissance dégagée. J’aime cette sensation, car même entouré de beaufs, la nature prend le dessus et vous fait tout oublier.

Je suis dans le train Marseille – Nice et réalise enfin que c’est fini. Finis les jours sans fin; finies les belles blondes; finis le respect et la confiance; finis les prix élevés; finis les paysages à couper le souffle; finis les coeurs sur les pièces de monnaie; finis les gens qui parlent anglais; finis les gens sympas; finis les jeunes qui bossent; finis le saumon, les crevettes, l’élan et les petits pois sucrés; finis les saunas et les sauts dans le lac; finis les cabanes de pêcheurs; finis les reflets parfaits dans l’eau des fjords et des ports; finies les températures supportables en été. L’Europe du Nord, c’est fini.

Mais l’avantage avec la fin, c’est qu’après, c’est le début !

Self-Service // Fjaerland, Norvège

Self-Service // Fjaerland, Norvège

Fais Voir // Fjaerland, Norvège

Fais Voir // Fjaerland, Norvège

Restes de Glacier // Fjaerland, Norvège

Restes de Glacier // Fjaerland, Norvège

Chercher laiguille // Fjaerland, Norvège

Chercher l'aiguille // Fjaerland, Norvège

De toute façon, cest flou // Fjaerland, Norvège

De toute façon, c'est flou // Fjaerland, Norvège

Pure // Sognefjord, Norvège

Pure // Sognefjord, Norvège

LA photo obligatoire à Bergen // Bergen, Norvège

LA photo obligatoire à Bergen // Bergen, Norvège

Underground Bergen // Bergen, Norvège

Underground Bergen // Bergen, Norvège

Psychose // Bergen, Norvège

Psychose // Bergen, Norvège

Ambiance avec Dino et Anna // Bergen, Norvège

Ambiance avec Dino et Anna // Bergen, Norvège

Je suis trop marrant // Oslo, Norvège

Je suis trop marrant // Oslo, Norvège

Karl Johans Gate // Oslo, Norvège

Karl Johans Gate // Oslo, Norvège

Caché // Oslo, Norvège

Caché // Oslo, Norvège

Parole sacrée // Oslo, Norvège

Le mot de la fin // Oslo, Norvège


Tago 51 – Direct Feeling

Surfin USA à 20:30 // Bodø, Norvège

Surfin' USA à 20:30 // Bodø, Norvège

Les différentes discussions que nous avons depuis un moment sont très intéressantes. Evidemment, le fait que Merete et Susanne soient sympas, intelligentes et jolies y contribue pas mal. Mais ce n’est pas pour cela que j’aime Trondheim. Les vingt minutes de marche de la gare à l’hostel ont suffit à me convaincre. Cela m’a fait la même chose avec Amsterdam. J’ai tout de suite eu un bon feeling rien qu’en me balladant dans les rues. Et ce ne sont pas les huit différentes sélections de bière posées sur le plateau qui vont me contredire. Non, je n’aime toujours pas la bière. Je socialise.

Cela fait dix minutes que le train Dombas – Andalsnes vient de démarrer. Le trajet est réputé pour être magnifique. Je suis donc légèrement déçu de la grisaille persistante. Et tout d’un coup, comme par magie, les nuages se dispersent et le soleil illumine la vallée. Le train se faufile entre les vallons, passe au-dessus des rivières et traverse les montagnes. Comme prévu, le paysage et à couper le souffle. Le train passe devant Trollveggen, le plus grand mur de montagne vertical d’Europe. L’expression peut sembler bizarre (on a rarement vu une montagne horizontale) mais lorsque l’on se trouve au pied, le Mur du Troll prend tout son sens. Ce sont 1800 mètres pratiquement verticaux qui se dressent devant moi. A cet instant précis, la nature semble gigantesque, puissante et imperturbable. Mais elle est à la fois calme, chaleureuse et souriante. Je ne sais pas si le fait de regarder Hauru no ugoku shiro devant ce paysage contribue à mon humeur, mais une chose est sûre : je me sens bien.

On est arrivé au col de Trollstigen. Je prends des photos. Je fais plusieurs essais et suis content du résultat en noir et blanc. Ma montre indique 16:03, ce qui signifie qu’il est 15:59. Je me dirige donc tranquillement vers le bus qui se trouve cent mètres plus loin. Je le vois démarrer. Je commence à courir en tenant mon pantacourt de la main gauche et en agitant mon appareil photo de la main droite. Une vague de soulagement commence à me submerger alors que le bus met son clignotant. Mais cette vague se brise aussitôt lorsque le bus accélère et disparaît au premier virage. Trois français qui étaient dans le même bus m’ont rejoint. Nous nous regardons, ébahis. Putain, le bus est parti sans nous !

They are asleep // Trondheim, Norvège

They are asleep // Trondheim, Norvège

La Cathédrale // Trondheim, Norvège

La Cathédrale // Trondheim, Norvège

Vue du vieux pont // Trondheim, Norvège

Vue du vieux pont // Trondheim, Norvège

Ca en fait des mouettes // Trondheim, Norvège

Ca en fait des mouettes // Trondheim, Norvège

Cétait vachement plus pentu vers la fin // Andalsnes, Norvège

C'était vachement plus pentu vers la fin // Andalsnes, Norvège

Vue densemble den haut de Nesaksla // Andalsnes, Norvège

Vue d'ensemble d'en haut de Nesaksla // Andalsnes, Norvège

Cest plutôt joli // Andalsnes, Norvège

C'est plutôt joli // Andalsnes, Norvège

Arrivé en haut juste pour mon anniversaire // Andalsnes, Norvège

Arrivé en haut juste pour mon anniversaire // Andalsnes, Norvège

Cest à cause de cette photo que jai râté le bus // Col de Trollstigen, Norvège

C'est à cause de cette photo que j'ai râté le bus // Col de Trollstigen, Norvège


Tago 46 – Lofoten Touristland

Retard donc flemme. Flemme donc retard. Petit cercle vicieux qui fait que cet article est seulement imagé. Voilà donc les photos de ma première semaine en Norvège (Tromsø et dans les îles Lofoten). Enjoy !

Mamie Tromso // Tromso, Norvège

Mamie Tromso // Tromso, Norvège

Bibliothèque // Tromso, Norvège

Bibliothèque // Tromso, Norvège

Vue de lhostel le soir // Tromso, Norvège

Vue de l'hostel le soir // Tromso, Norvège

Vue de lhostel le matin // Tromso, Norvège

Vue de l'hostel le matin // Tromso, Norvège

Jeu de miroirs à Kabelvåg // Lofoten, Norvège

Jeu de miroirs à Kabelvåg // Lofoten, Norvège

Presque coucher de soleil à Kabelvag // Lofoten, Norvège

Presque coucher de soleil à Kabelvåg // Lofoten, Norvège

Ile mystérieuse à Kabelvag ? // Lofoten, Norvège

Ile mystérieuse à Kabelvåg ? // Lofoten, Norvège

Seul ou Libre ? // En direction du Sud Lofoten, Norvège

Seul ou Libre ? // En direction du Sud Lofoten, Norvège

Le port de Å // Lofoten, Norvège

Le port de Å // Lofoten, Norvège

Duel // A, Lofoten, Norvège

Duel // Å, Lofoten, Norvège

En communion avec les mouettes // A, Lofoten, Norvège

En communion avec les mouettes // Å, Lofoten, Norvège

Sur quoi les maisons reposent // A

Sur quoi les maisons reposent // Å, Lofoten, Norvège

Village de Reine // Lofoten, Norvège

Village de Reine // Lofoten, Norvège

Entre mer et sol // Reine, Lofoten, Norvège

Entre mer et sol // Reine, Lofoten, Norvège


Tago 39 – FGV (Finlande à Grande Vitesse)

Cest pas moi qui le dit // Naantali, Finlande

C'est pas moi qui le dit // Naantali, Finlande

Je suis un peu déçu. Je m’étais habitué au naturisme des saunas finlandais. Néanmoins, cela reste très plaisant, même en maillot. Comme chaque famille finlandaise, Marjaana possède un summer cottage, châlet en bois typique, dans la fôret, près d’un mignon petit lac et avec un sauna finlandais authentique (pierres chauffées au feu de bois). Je sors du sauna pour la deuxième fois et, tradition oblige, je plonge dans le lac. Bon d’accord, c’est plus par plaisir que par tradition. Je dérive tranquillement sur le dos et m’imagine la sensation que cela doit être, en plein hiver, de faire un trou dans la glace et de sauter dans l’eau gelée. Bon, le seul problème, c’est qu’en hiver, il n’est pas possible de faire un barbecue. Et celui de cet après-midi était délicieux.

Plus grand sauna à vapeur du Monde. La promesse était alléchante. La réalité l’est beaucoup moins. Certes, le sauna est grand avec ses quatre étages de bancs et sa soixantaine de places assises. Mais évidemment, je m’attendais à plus. Je me trouve prêt du poêle et mon voisin balance de l’eau sur les pierres pour augmenter la chaleur. Dix secondes plus tard, un autre finlandais entre et jette de l’eau sur les pierres, juste par réflexe. La chaleur est élevée mais supportable. Tout le monde parle, c’est convivial. Mon voisin engage la conversation en finlandais. Nous continuons en anglais. Mes dix minutes sont passées. Je sors avec ma serviette, me dirige vers le ponton et m’apprête à enlever ma serviette et sauter dans l’eau lorsque je me rends compte que les gens sont en maillot. Pfff, tout se perd.

Shhhhhcrit. Un objet non identifié jaune fluo vient de traverser le feuillage des arbres situés cinq mètres devant moi. En revenant légèrement sur mes pas, j’aperçois la source de l’ovni coloré : un groupe de cinq jeunes jouant au frisbee se trouve un peu plus bas. Je les suis pendant cinq minutes et comprends qu’ils sont en train de jouer au golf-frisbee. Nous sommes dans la fôret, il y a un petit tapis de faux gazon indiquant le départ et, environ cent mètres plus loin, une espèce de panier métallique entouré de chaines détendues. Evidemment, le but du jeu est de mettre le frisbee dans le panier avec le moins de lancers possibles. C’est très geek; j’aime ça. Il n’y a pas à dire, ils sont vraiment différents ces finlandais.

Comme souvent, les photos postées imagent très peu mes propos. Mais bon, je ne suis pas sûr que mon appareil photo soit sauna-proof. D’autre part, une fois Helsinki quittée, je suis allé très vite jusqu’au Nord de la Finlande (et de la Norvège), en passant par Turku, Tampere, Kuopio et Rovaniemi en six jours; d’où le titre.

De Lyon à Turku // Naantali, Finlande

De Lyon à Turku // Naantali, Finlande

Décollage à lApollo // Turku, Finlande

Décollage à l'Apollo // Turku, Finlande

Summer Cottage // Pas loin de Salo, Finlande

Summer Cottage // Pas loin de Salo, Finlande

Alma // Summer Cottage, Finlande

Alma // Summer Cottage, Finlande

Un canal // Tampere, Finlande

Un canal // Tampere, Finlande

Polaria // Rovaniemi, Finlande

Polaria // Rovaniemi, Finlande

Luge dété // Rovaniemi, Finlande

Luge d'été // Rovaniemi, Finlande