Jour 107 – Sieste, sun and stars

dsc02204

Je fais un pas. Mon pied droit glisse. Le gauche rétablit de justesse l’équilibre. Le droit s’élance alors à son tour et cette fois-ci, c’est le gauche qui perd l’adhérence. J’ai beau apercevoir le sommet, j’ai l’impression de jamais m’en approcher. Il est intéressant de voir comment l’être humain peut-être têtu. Une fois une idée décidée, il n’en démord pas, malgré la stupidité de l’acte. C’est donc couvert de poussière et éraflé des mollets au bout des mains que j’arrive au sommet. Et c’est là que l’être humain se révèl passionant. Car ce que je croyais être le sommet n’était en réalité qu’une « excroissance » de montagne. Et c’est donc avec une motivation presque rageuse que je me dirige vers le « second » sommet. Une fois arrivée, je ne peux empêcher un rictus débile suivi d’un petit rire étouffé : le second sommet n’était pas plus le sommet que le premier…

dsc02221

Et comme tout dans la vallée de l’Elqui invite à la flemme, je stoppe le blabla pour laisser place aux photos.

dsc02231

dsc02239

dsc02244

dsc02256

dsc02262

dsc02263

dsc02276

dsc02277

dsc02285

dsc02287

dsc02309

dsc02321

dsc02349

dsc02363

sdc15013



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s