Jour 1 – Drogue et courbatures

sdc10764

Les compagnies aériennes ont décidé de limiter les risques d’accidents, non pas en augmentant la sécurité de leurs appareils mais en diminuant le nombre de passagers (et donc de victimes potentielles). Cependant, ces précautions ne furent pas nécessaires car j’ai bien atterri à Barcelone avec les 4 autres passagers du vol.

12h00 atterrissage, 12h30 arrivée à Plaça Catalunya, 12h40 carte de 4 jours de transports achetée, 12h45 passage à la Deutsche Bank, 12h59 vidange au Corte Inglés, 13h00 Jack Bauer prend sa retraite. A cette vague d’efficacité fait suite 2 rencontres très différentes en l’espace de 5 min : Yuri qui, d’après mes restes de catalo-ukrainien, me propose des substances pas très catholiques. Et puis José, gentil espagnol qui m’a proposé son aide, voyant que je pataugeais dans la tortilla avec ma carte du métro barcelonais.

Après m’être fait avoir par la fausse Sagrada Familia, vu une statue Romaine / Jedi et trouvé un des tableaux que j’achèterai un jour, je tombe sur Colomb. Il me conseille d’aller vers le Sud. Je vais à l’Est, esprit de conradiction oblige. 2h d’errance plus tard, ce sont les pieds fatigués, le cul froid et la cuise droite courbaturée que j’arrive chez Irene, mon hôte jusqu’à Lundi.

sdc10771

Appartement confortable, le 124 Carrer d’Arribau doit son caratère à celui des trois résidentes officielles : elles y font régner un joyeux raffut au son des coño et des gilipollas. Débit de paroles impresionant et niveau sonore élevé forment une sorte berceuse qui me fait réaliser qu’après 4h de marche, je suis plutôt claqué.


2 commentaires on “Jour 1 – Drogue et courbatures”

  1. Doune dit :

    Tu as raison, la drogue, c’est ce qui va rassurer le plus ta mère! Je ne vois pas ce que tu veux dire par esprit de contradiction, mais le mien me dit que tu n’es pas parti depuis assez longtemps pour pardonner autant de fautes d’orthographes.

    Doune
    Chieuse de base
    (Tu n’as pas à publier ce commentaire, d’autant plus que c’est un privilège et non un droit)

  2. cecevoyage dit :

    Bah, tu sais que contrairement a ce que j ai toujours pretendu, j ai toujours ete mauvais en orthographe. D ailleurs, contrairement a celui d hier, ce clavier n a aucun accent.
    bises la chieuse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s